1. Origine et descriptif du genre Vanda :

    • Le nom :
      C'est le jésuite Alvaro Semedo qui décrivit le premier les Vanda en 1613. Le nom Vandafut donné en 1795 par Williams Jones et vraiment établi en1820 par Robert Brown qui en publia la première description légale.
    • Description :
      Les Vanda sont monopodes, épiphytes ou lithophytes. Les feuilles, alternes, poussent sur une tige mesurant de 20cm à quelquefois 2m. Selon les espèces, les feuilles sont cylindriques et charnues (V. hookeriana, V. kimballiana, V. teres), rubanées (V. tessellata, V. tricolor) et très souvent condupliquées.
      En 1974, les espèces à feuillage cylindrique ont été transférées par Leslie Garay dans le genre Papilionanthe. Les genres Holcoglossum, Euanthe et Trudelia faisaient auparavant également partie du genre Vanda.
      Souvent, un grand nombre de grosses racines aériennes poussent entre les feuilles, le long de la tige. Les hampes se développent latéralement à la tige. Les fleurs sont souvent belles, très colorées, espacées et souvent parfumées. Certaines espèces sont si faciles à cultiver dans leur pays d'origine qu'on les utilise pour la vente de fleurs coupées. Elles sont alors expédiées dans le monde entier.
      Les vandas, qui poussent en haut des arbres, subissent de longues périodes de sécheresse. Ils ont développé des feuilles épaisses et des racines charnues afin de conserver un maximum l'humidité.
    • Distribution :
      Les Vanda poussent dans les régions tropicales chaudes, au niveau de la mer, comme dans les régions fraîches, voire froides, des montagnes. Cela explique que l'on trouve des vandas froids, tempérés et chauds. Les vandas comptent environ cinquante espèces. Ils sont originaires de Chine, d'Asie du Sud Est, de l'Himalaya, des Philippines, du Vietnam, de Nouvelle Guinée, d'Australie, d'Inde, de Ceylan et des îles Salomon.
  2. Culture des Vanda :


    Culture facile si l'on peut leur procurer une forte humidité (supérieure à 70%, d'où la difficulté de les cultiver en appartement) et une lumière très forte, proche du soleil direct. Certains, comme le Papilionanthe teres, exigent le soleil direct. Une très forte ventilation est également à prévoir.
    • Support et substrat :
      Ces plantes ne supportent pas longtemps d'être à l'étroit dans un pot plastique et les racines sortent rapidement pour marquer leur origine épiphyte. La culture en panier ajouré est conseillée, avec ou sans compost.
      Support et compost : en appartement, les pots sont conseillés, avec de l'écorce de pin de grosse granulométrie afin d'assurer un bon drainage. On peut ajouter un peu de sphaigne pour conserver de l'humidité. Penser à positionner la plante où il y a un maximum de lumière.
      En véranda ou en serre, préférer les paniers ajourés et suspendus.
    • Température :
      Température : se renseigner, lors de l'achat, sur la façon de cultiver la plante en fonction de son pays d'origine.
      - pour les froides : en hiver, la nuit de 12 à 14°C et la journée de 14 à17°C, en été la nuit de 15 à 18 °C et la journée de 18 à 20°C, avec un écart jour/nuit de 6 à 8°C.
      - pour les tempérées : en hiver, la nuit de 13 à 16°C et la journée de 15 à 20°C, en été la nuit de 15 à 19 °C et la journée de 20 à 25°C, avec un écart jour/nuit de 3 à 5°C.
      - pour les chaudes : en hiver, la nuit de 15 à 18°C et la journée de 17 à 23°C, en été la nuit de 20 à 23 °C et la journée de 25 à 30/35°C, avec un écart jour/nuit de 2 à 5°C.
    • Lumière :
      de 30000 à 50000 Lux, ce qui correspond à une lumière très forte, et jusqu'à 70000 lux, soleil direct pour Papilionanthe teres. Le Vanda est un des genres d'orchidées qui demande le plus de lumière.
    • Arrosage :
      Arrosage : régulier et abondant pendant toute la période de croissance, en laissant légèrement sécher entre chaque arrosage, avec de l'eau de pluie ou de la Volvic. Il faut pulvériser fréquemment les racines aériennes, plusieurs fois dans la journée par grosse chaleur, sans omettre le feuillage. Réduire sensiblement l'arrosage et les pulvérisations des feuilles pendant l'hiver. Pour les racines, attendre qu'elles redeviennent grisâtres.
    • Hygrométrie et aération :
      Une hygrométrie de plus de 70% est souhaitable ainsi qu'une forte ventilation l'été à cause des fortes températures et l'hiver pour l'air sec causé par le chauffage électrique.
    • Fertilisation :
      Engrais croissance et floraison en alternance, toutes les deux semaines environ à dose normale, à diminuer un peu en hiver.
    • Rempotage :
      Tous les deux ans environ, après la floraison, ou quand le compost se dégrade ou quand la plante est trop à l'étroit.
    • Sortie à l’extérieur :
      Sortir les plantes pendant l'été, en les suspendant sous un arbre pas trop feuillu, et les rentrer fin septembre, début octobre.
    • Division :
      Il est possible de diviser les Vanda en coupant la tige principale, à condition d'avoir au minimum trois belles racines aériennes par tronçon. Enlever les feuilles au niveau des racines pour faciliter la reprise. Un keiki repoussera à l'aisselle des feuilles de la plante mère.
    • Hybridation :
      Les Vanda ont été beaucoup hybridés avec des genres voisins. En voici quelques exemples.
      Vanda x Ascocentrum = Ascocenda
      Vanda x Phalaenopsis = Vandaenopsis
      Arachnis x Vanda = Vandachnis
      Acampe x Vanda = Vancampe
      Aeranthes x Vanda = Vandaeranthes
      Neofinetia x Vanda = Vandofinetia
      Vanda x Doritis = Vandoritis
      Ascocentrum x Rhynchostylis x Vanda = Vascostylis,
      etc.
  3. Quelques photos :


    • Des Vanda botaniques :
      Vanda coerulea
      Vanda coerulea
      vanda coerulea Tropical Blue x Superior Blue
      vanda coerulea Tropical Blue x Superior Blue
      vanda coerulescens
      vanda coerulescens
      vanda concolor
      vanda concolor
      vanda cristata
      vanda cristata
      vanda denisoniana
      vanda denisoniana
      vanda janvierae alba
      vanda janvierae alba
      vanda lamellata
      vanda lamellata
      vanda pumila
      vanda pumila
      Vanda roeblindgiana
      Vanda roeblindgiana
      vanda sanderiana
      vanda sanderiana
      vanda tricolor
      vanda tricolor
      vanda tricolor suavis
      vanda tricolor suavis
    • Des hybrides primaires :
      vanda rothschildiana (coerulea x sanderiana)
      vanda rothschildiana (coerulea x sanderiana)
      vanda tesselata x javierae(alba)
      vanda tesselata x javierae(alba)
    • Des Ascocenda :
      ascocenda Sulfen Beauty
      ascocenda Sulfen Beauty
      Ascocenda non identifié
      Ascocenda

      ascocenda Banghuntien Gold
      ascocenda Suksamran Sunlight
      ascocenda Suksamran Sunlight
    • Un Rhynchovanda :
      rhynchovanda
      rhynchovanda
    • Un Vandofinetia :
      vandofineta Pat Ascari Nuit Bleue(vanda coerulea x neofineta falcata)
      vandofineta Pat Ascari Nuit Bleue(vanda coerulea x neofineta falcata)
    • Des Vascostylis :
      vascostylis Pine River pink
      vascostylis Pine River pink
      vascostylis Thai Sky
      vascostylis Thai Sky
    • Des hybrides complexes :
      vanda Crimson x coerulea
      vande Crimson x coerulea
      vanda Easy Blue
      vanda Easy Blue
      vanda Golden Magic
      vanda Golden Magic
      vanda manuvadee x Shangai
      vanda manuvadee x Shangai
      vanda Tan Chay Yan
      vanda Tan Chay Yan
      vanda Wirat
      vanda Wirat
Et puis voici deux Vanda photographiés dans les serres du chateau de Schoenbrun en Autriche sans identification . Alors si vous avez des idées , mettez nous un commentaire . Merci d'avance .
Vanda inconnu 1
Vanda inconnu 1
Vanda inconnu 2
Vanda inconnu 2
Cet exposé a été réalisé par Patrice , et présenté lors de la réunion de février 2011 à la section de Vitry le François (Marne).
Et maintenant, bonne culture à tous.