Ma serre
  1. Pourquoi une serre :


    J’ai décidé de m’acheter une serre il y a 2 ans parce que je n’arrivais pas à conserver les vandas, j’en avais perdus 3 et je trouvais que ça commençait à me coûter cher. Je ne voulais pas m’avouer perdant. ça c’est une des raisons, une autre raison , c’est que la place commençait à manquer dans l’appartement et avoir dans la même pièce des plantes fleuries et d’autres non fleuries ma femme ne trouvait pas ça esthétique.
  2. Dimensions :


    Ma serre n’est pas très grande elle est sur mon balcon terrasse, ses dimensions sont : 2,45 mètres de longueur, 1,90 mètre de largeur et au plus haut 2,10 mètres. C’est le plus que je pouvais faire sur ce balcon et c’est vite plein, il y a 150 orchidées dedans au début de l’hiver quand elles ne sont pas en floraison.
    Vue interieure
  3. Isolation :


    J’ai isolé la serre avec du film plastique à grosses bulles. Mon isolation est extérieure. Je pince le film avec des pinces que je trouve chez un fournisseur à Paris (Aclé), en principe c’est de la pince à dessin.
    Les parois sont en verre c’est pour ça que j’isole par l’extérieur et aussi parce que à l’intérieur je ne veux pas perdre les possibilités de fixations.
    Isolation
  4. Chauffage :


    Je chauffe avec 2 petits radiateurs électriques à 20°C en journée et la nuit je laisse redescendre à 16°C.
    J’ai placé à mi hauteur un tableau de commandes sur lequel j’ai fixé un thermostat et c’est lui qui commande la chaleur voulue. Le problème c’est qu’un thermostat ne peut pas aller au dessus de 1500 W . j’ai donc installé un contacteur de chauffe bain. Quand la température baisse le thermostat commande au contacteur de s’ouvrir et il envoie l’électricité aux 2 radiateurs. ( les 2 radiateurs ne sont pas au maximum de leur puissance)
    Mecanique
    J’ai positionné les radiateurs en bas sous les étagères pour ne pas souffler de l’air chaud sur les plantes ce qui risquerait fortement de les dessécher.
  5. Hygrométrie :


    Contrôler l’hygrométrie est très important pour la culture des orchidées , car elle ne doit pas être la même du matin au soir et , en été , elle permet de faire baisser la température en pleine journée.
    Je me suis acheté un appareil de mesure tout simple qui me donne l’hygrométrie au moment présent, qui n’enregistre pas et qui ne se programme pas, j’estime que c’est bien suffisant.
    Hygrometre
    Pour produire de l’humidité j’ai installé dans un récipient un appareil à ultra son à 3 cellules qui fait du brouillard. L’eau que j’utilise est de l’eau osmosée pour ne pas abîmer les membranes. J’ai positionné à coté un ventilateur qui disperse le brouillard obtenu dans toute la serre et il provoque un mouvement d’air qui me permet de lutter de cette façon contre les moisissures.
    Mecanique
    Mecanique
    J’ai couplé les 2 appareils à une minuterie. J’ai programmé la mise en route vers 5h00 du matin et l’arrêt vers 17h00. Je ne mets de l’eau dans l’humidificateur que pour la matinée. En été je mets plus d’eau dans le récipient pour faire tomber un peu la température. De cette façon j’arrive quand il ne gèle pas à avoir facilement 60 % d’humidité qui monte à 70 voir 80 % quand je vaporise les racines de mes vandas.
  6. Inconvénients :


    Le fort taux d’humidité ne convient pas trop aux appareils électriques, je change au moins un radiateur et le ventilateur une fois par an mais il faut dire que j’achète du bas de gamme. C’est pour ça que j’ai 2 radiateurs en fonction en même temps. i un tombe en panne et qu’il gèle fort l’autre chauffe quand même et il n’y a pas de perte
  7. Eclairage :


    Pour l’hiver j’ai installé au plus haut de la serre un double tube néon lumière du jour couplé à un autre plus petit situé sous une étagère parce que , ma serre étant sur un balcon couvert , je trouve que ça manque de luminosité et puis l’isolation filtre aussi fortement la lumière. Je commande l’éclairage avec une minuterie et ça fonctionne de 7h00 du matin à 19h00.
    Eclairage
  8. Positionnement des orchidées :


    Au plus haut, juste sous les néons j’ai accroché les Vanda (vivement qu’on les sorte, on se cogne dedans), également en haut il y a les Bulbophylum, à gauche en entrant la partie la plus lumineuse il y a les Phalaenopsis, Dendrochilum, Aerangis, Angraecum et les petits Dendrobium> :i>, au fond les plantules, à droite, bien éclairé par les néons il y a les Cattleya, Oncidium, Cambria. A l’étage du dessous coté petit néon on trouve sous l’éclairage le reste des Phalaenopsis et pour le reste c’est essentiellement des Paphiopedilum. Je pense que la situation leur convient très bien vu le nombre de fleurs que j’ai eu cette année, cette partie étant en dessous du thermostat il y fait moins chaud. Au sol il y a le seul Cymbidium qui nous reste, on essaye encore une fois.
    Pour une si petite serre je trouve que le résultat est probant, pour la première fois cette année mes 6 vandas ont fleuri, 2 ont fleuri 2 fois et une a fleuri 4 fois !