L’hydroponie passive est un mode de culture adapté à la culture en appartement, car l’hydroponie permet d’augmenter l’hygrométrie et l’oxygénation autour des racines, avec de surcroît un apport d’engrais en continu. C’est en fait la plante elle-même qui cherche l’humidité, sans subir les aléas de nos arrosages en culture classique.
  1. Matériel nécessaire :

    • Des billes d’argile (de différentes grosseur) ou de la pouzzolane (et non bouse de l’âne !!), (roche volcanique) c’est le substrat inerte qui ne se dégrade pas dans le temps (car les substrats habituels font pourrir les racines).
    • Les pots en plastique (plus hauts que larges, et transparents). A noter que pour les pots en terre on observe un phénomène d’hydro-cooling (fraicheur qui peut être intéressante pour certaines espèces).
  2. Différentes étapes pour acclimater une orchidée à ce système de culture :

    Une plante que l’on destine à la culture hydroponique à besoin d’une période d’adaptation (pendant laquelle on l’habitue à un excès d’eau).
    • Le rempotage (printemps dès l’arrivée des nouvelles racines), bien nettoyer les racines, laver les billes d’argiles de la poussière (les baigner dans de l’eau osmosée (pour éviter de les remplir d’eau calcaire). Les nouvelles racines vont s’acclimater (les anciennes peuvent éventuellement pourrir et mourir, mais c’est normal).
    • Attention : si les racines sont coupées avant la mise en culture hydroponique : pas d’arrosage pendant 10 jours.
    • Ensuite on met dans la soucoupe environ 2cm d’eau, et l’engrais seulement plus tard (engrais floraison ou croissance classique). Arroser une fois par semaine en remplissant la soucoupe. Il ne faut pas que les billes d’argile sèchent.
  3. A noter que :

    • Les épiphytes (notamment les Phalaenopsis) se prêtent bien à l’hydroponie. Par contre pour les terrestres ce système est moins bien adapté. .
    • Le purin d’ortie comme engrais n’est pas conseillé car cela reste dans les billes et provoque le développement d’acariens. .
    • Il ne faut pas prendre des pots trop mous, car les billes peuvent casser les racines lorsque l’on manipule les pots. Par contre, il existe des billes d’argile non- rondes permettant de stabiliser l’intérieur des pots. .
    • Il faut éviter le contact du bois (ou autre matériau qui pourri) car cela modifie le pH. .
    • La pureté de l’eau (eau osmosée additionnée de 20% d’eau du robinet) est importante ainsi que le dosage de l’engrais. .
Ce billet est établi suite à l’exposé présenté par Cyril à la section de Vitry le François au cours de la réunion d’Avril 2008. Vous pouvez aussi vous reporter au compte rendu de la réunion du 19 Janvier 2007 pour la section de Sainte Savine